Activités / 活動の予定
Cours en ligne / 授業

Fermer 2013-2014 : Débutant

Fermer 2014-2015 : Débutant

Contact / 問い合わせ
Pour envoyer un message à l'association, il suffit de cliquer ici, puis de compléter le formulaire.

 


Facebook_logo.png Retrouvez-nous sur Facebook !

Visites / アクセス数

   visiteurs

   visiteur en ligne

Actualité / ニュース

Musée : estampes de Suzuki Harunobu - par armel le 11/07/2014 - 22h16

Suzuki HarunobuDu 18 juin au 22 septembre 2014, le musée Guimet, à Paris, consacre sa première exposition monographique au peintre Suzuki Harunobu (vers 1725-1770). Deux fois par an, le célèbre musée des arts asiatiques propose des présentations issues du fonds d’estampes japonaises riche de 4 000 œuvres, à partir desquelles les aspects propres aux estampes sont explorés sous l’angle monographique, technique, thématique ou historique.

Cette présentation rend hommage au maître incontesté de la couleur et des « estampes de brocart ».

Harunobu, dont l’œuvre s’épanouit entre 1764 et 1770 avec le développement des images de calendrier (egoyomi), est une figure insigne de l’histoire de l’estampe japonaise et un de ses maîtres les plus singuliers. Son travail faisant le lien entre la production antérieure d’images rehaussées de deux couleurs et celles présentant une polychromie enrichie, se démarque de celui des artistes de l’école Torii caractérisé par leurs portraits d’acteurs de kabuki : son œuvre s’attarde à la description de subtiles images féminines à la polychromie délicate.

Sur le plan technique, Harunobu expérimente en effet le procédé de l’estampe polychrome, nishiki-e, jouant des impressions aux couleurs multiples ou de gaufrages sophistiqués ; il se concentre sur des pigments qui lui ouvrent la voie de la couleur dans son plein épanouissement.

Véritable voyage pictural, cette présentation de 44 estampes évoque l’art subtil de l’Ukiyo-e fortement inspiré par la littérature et la poésie, plongeant ainsi le visiteur dans l’univers chatoyant propre au peintre. Nul mieux que lui ne parvient à transcender la réalité du quotidien par une vision délicate de femmes éthérées, parfois enfantines, saisie dans une lumière douce. Autant de beautés contemporaines dépeintes avec humour et audace qui se jouent de la banalité.

Le musée est ouvert tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi. L'entrée de l'exposition est de 9,5 euros au tarif normal.

En savoir plus...

Livre : Vivre au Japon - par armel le 28/06/2014 - 12h53

Vivre au JaponVivre au Japon est un projet qui fascine de plus en plus. Etudiants, ingénieurs, artistes, professeurs, les opportunités ne manquent pas à Tokyo et dans le reste du pays, créant une véritable communauté internationale dans l’archipel. Le Japon, puissance économique et puissance culturelle, semble trouver un nouveau souffle, après le traumatisme du tsunami en 2011. Ces dernières années, les visiteurs internationaux, ainsi que les projets d’installation, se sont multipliés.
 
Dans Vivre le Japon, Jean-Paul Porret, juriste et journaliste qui vit à Tokyo depuis une douzaine d’années, donne toutes les clés du quotidien, depuis le logement jusqu'au mariage, en passant par le travail et l’éducation. Mais l'exploration ne s’arrête pas là, on découvre à chaque page une société qu’on comprend autrement par ses règles sociales. Comment on conduit, comment on loue un appartement, comment on se aime, etc. Chaque question permet de comprendre le pays et sa culture.
 
Vivre le monde est la première collection qui s’adresse au désir grandissant des Français et des Européens de vivre à l’étranger.
 
► Vivre le Japon
Hikari Éditions
356 pages - Format 15x21 cm - ISBN 978-2-36774-003-4
Disponible également sur Amazon, Fnac, Decitre, Cultura, Furet et beaucoup d'autres sites, ainsi que dans toutes les bonnes librairies.
Disponible en version électronique pour 14,99 € sur Kindle , iBook (Apple), Kobo (Fnac), Read and Go (Orange), les libraires.

Ciné : Le Conte de la princesse Kaguya - par armel le 24/06/2014 - 21h44

Le Conte de la princesse KaguyaAdapté d’un conte populaire japonais « Le coupeur de bambou », un des textes fondateurs de la littérature japonaise, Kaguya, « la princesse lumineuse », est découverte dans la tige d'un bambou par des paysans. Elle devient très vite une magnifique jeune femme que les plus grands princes convoitent : ceux-ci vont devoir relever d’impossibles défis dans l’espoir d’obtenir sa main.

Alors qu'Hayao Miyazaki, avec qui Isao Takahata a fondé le studio Ghibli, annonçait début 2014 qu'il réalisait, avec Le Vent se lève, son tout dernier film, Le Conte de la princesse Kaguya marque le grand retour de son réalisateur à la mise en scène. Sa dernière oeuvre longue, Mes Voisins les Yamada, était en effet sorti il y a près de 14 ans, en 1999. Comme ce dernier film, Takahata en est également le scénariste.

Le Conte de la princesse Kaguya a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2014. Il a auparavant reçu deux récompenses lors du festival Blue Ribbon en 2013 : celle du Meilleur film et celle du Meilleur réalisateur pour Isao Takahata.

Le cinéma Majestic de Compiègne programme ce long métrage à compter du 25 juin 2014. Uniquement en version française.

Plus d'informations sur Allociné...


Dernières activités de juin - par armel le 10/06/2014 - 07h40

La fin de l'année scolaire arrive à grand pas. Il est temps de profiter des dernières activités proposées par l'association Compiègne-Shirakawa. Le jeudi 12 juin, retrouvez le dernier cours débutant, suivi le 19 juin du cours avancé. Le 26 juin, l'atelier calligraphie viendra clore la saison 2013-2014 en beauté ! Pendant les vacances estivales, les activités s'arrêtent.

100 000 visiteurs - par armel le 30/05/2014 - 15h17

Le site web de l'association Compiègne-Shirakawa a reçu son 100 000e visiteur le 30 mai 2014 à 14 h 07 ! Merci à tous pour votre fidélité, de votre intérêt et de votre implication. La richesse d'une association, ce sont ses adhérents. Continuons à faire vivre le jumelage avec notre ville jumelle et la découverte du Japon !

Prochaine activité - par Sensei le 27/05/2014 - 22h26

Encore un jeudi férié ! Conséquence, il n'y a pas d'activité ce 29 mai, jour de la fête de l'Ascension. la prochaine rencontre de l'association Compiègne-Shirakawa aura donc lieu le jeudi 5 juin 2014. Au programme : soirée photos, avec la découverte du Japon à travers de superbes clichés. Anecdotes, découvertes et convivialité au menu...

Cours avancé et AG - par armel le 13/05/2014 - 21h37

Ce jeudi 15 mai aura lieu un cours avancé. Il sera exceptionnellement plus court et terminera à 21 h. En effet, à ce moment-là se tiendra l'assemblée générale de l'association. Tous les adhérents à jour de leur cotisation pourront prendre part au vote. L'assemblée générale prendra fin au plus tard à 22 h.

TV : L'art de la porcelaine au Japon - par armel le 11/05/2014 - 18h02

L'art de la porcelaine, sur ArteArte, TV ouverte sur le monde, propose un nouveau documentaire sur le Japon. Le 14 mai à 15 h 40 sera diffusé un documentaire intitulé « Le dernier des Kakiemon » sur l'art de la porcelaine au Japon.

Dans les ateliers où l'on fabrique toujours la célèbre porcelaine japonaise Kakiemon, selon des techniques remontant au XVIIe siècle, Sakaida Kakiemon, quatorzième descendant de la dynastie, est en passe de transmettre la direction de l'entreprise à son fils. Le jeune homme saura-t-il perpétuer la tradition et continuer à faire prospérer la maison, dont la technique artisanale est inscrite au Patrimoine culturel du Japon ? Plongée dans une culture vieille de quatre cents ans, transmise de génération en génération.
Ce documentaire d'une durée de 50 minutes a été produit aux Pays-Bas en 2012. Il bénéficiera d'une nouvelle diffusion le 21 mai 2014 à 11 h 35. Sans oublier qu'il est disponible en vidéo à la demande pendant 7 jours.

TV : La zone morte de Fukushima - par armel le 04/05/2014 - 18h29

Fukushima, Copyright HRLa catastrophe nucléaire de Fukushima donne lieu à de nombreux documentaires. En tant que membres de l'association Compiègne-Shirakawa, nous ne pouvons qu'être sensibles à cette thématique. Notre ville jumelle est celle qui a payé le plus lourd tribut humain du fait du séisme - même s'il est incomparable à la tragédie engendrée par le tsunami - et elle se situe dans la province de Fukushima, heureusement à bonne distance et pas sous les vents dominants.

Ce nouveau documentaire, proposé par Arte, dresse un bilan pour les habitants de la préfecture de Fukushima. Trois ans après la catastrophe, l’avenir reste incertain. La situation des habitants est différente selon qu’ils vivaient dans une zone située à moins de 30 kilomètres des réacteurs – auquel cas l’accès en est totalement interdit – ou au-delà. À Yamakiya, les habitants ont le droit de revenir dans leur maison deux fois par mois pour soixante heures maximum. À Godomahita, les habitants ont pu rester, mais n’ont pas le droit de boire l’eau de leur puits. Parallèlement, nombre de citoyens doivent continuer à vivre dans des cités de conteneurs. Du provisoire qui dure. Le désespoir s’installe chez ces hommes et ces femmes qui ont tout perdu et ne croient plus guère aux promesses des autorités qui prétendent gérer les suites de la catastrophe.

Ce documentaire allemand réalisé en 2014 est d'une durée de 44 minutes. Il sera diffusé une première fois le 8 mai à 16 h 40. Une nouvelle diffusion aura lieu le jeudi 15 mai à 11 h 15.

► Pour en savoir plus : www.arte.tv/guide/fr/050299-003/villes-en-declin-4-5

Musée : danse japonaise - par armel le 22/04/2014 - 18h58

Vous vous intéressez à la culture japonaise ? Le musée Guimet, à Paris, vous propose de découvrir la danse Nihon-Buyô. Originaire de Fukuoka, au Japon, Aya Sekoguchi a commencé l’apprentissage du nihon-buyô à l'âge de sept ans, sous la direction de Shimeo Nishikawa. En 1981, Senzô Nishikawa Xe, chef d’école, Trésor national vivant, lui attribue le nom de scène Shimehiro Nishikawa, à Shinjuku (Tôkyô), lui reconnaissant ainsi la capacité à enseigner le nihon-buyô. Actuellement, elle est dirigée par Nishikawa Yûko, fille aînée du chef d’école, conseillère de la Fondation et de la Fédération nationale de nihon-buyô.

Consacrant désormais une part de son existence à l'enseignement, elle n'en délaisse pas pour autant la scène, se produisant notamment au sein de l’ensemble Myôka, et dansant dans les plus grands festivals et sur les plus belles scènes d'Asie et d'Occident.
Elle a aussi noué des collaborations avec des artistes venus d'autres domaines, comme le compositeur André Dion, le danseur contemporain Takei Yutaka et la vidéaste Toyoshima Yuka.

Pour ce spectacle, elle revient aux sources de la tradition et sera accompagnée par trois des plus grands spécialistes de la musique du nihon-buyô : le chanteur Kazuhiko Nishigaki, directeur de Nagauta TOU-ON-kai, et les joueurs de shamisen Tomohisa Takahashi et Satoshi Yamaguchi, tous trois diplômés de l'Université des arts de Tôkyô et membres de TOU-ON-kai.

Page web de l'événement
Prix des places : 17 et 12 €

Vacances de printemps : c'est la pause - par armel le 22/04/2014 - 18h49

Comme à chaque période de vacances scolaires, les activités de l'association Compiègne-Shirakawa font une pause. Pas de rencontre jeudi prochain, comme cela avait déjà été le cas la semaine dernière. Ni les deux jeudis suivants, 1er et 8 mai. Comme chacun le sait, ces jours sont fériés. La prochaine activité aura donc lieu le 15 mai 2014. Au programme : cours de japonais avancé.

Bonnes vacances !

TV : Hiroshima mon amour - par armel le 05/04/2014 - 21h05

Arte propose ce dimanche 6 avril à 22 h 35 Hiroshima mon amour. Une actrice rencontre un architecte et passe la nuit avec lui. Des images s'interposent qui témoignent des ravages de la première bombe atomique sur Hiroshima... Porté par les dialogues de Marguerite Duras, le premier film d’Alain Resnais mêle l’amour et la guerre, la mémoire et l’oubli, dans une incantation poétique illuminée par la présence d’Emmanuelle Riva.


KZTV, chaîne du manga - par armel le 05/04/2014 - 19h53

KZTV, la chaîne de la génération manga, est en clair pour les abonnés de Free (canal 117) pendant tout le mois d'avril. L'occasion de retrouver tous les rendez-vous hebdomadaires, à commencer par les séries comme Reborn, la série culte du Shônen Jump, tous les lundis à 20 h 30 ou encore le meilleur du cinéma d'animation avec Voyage Vers Agartha de Makoto Shinkaï, le dimanche 13 avril à 20 h 50.


Soirée événement : musique du Japon - par armel le 30/03/2014 - 15h09

Le jeudi 10 avril 2014, l'association Compiègne-Shirakawa vous proposera une soirée exceptionnelle. Son thème : « Instruments et musiques traditionnelles du Japon ». De 20 h à 22 h, Frédéric vous fera découvrir les différents instruments de musique, leurs usages et les différents styles musicaux du Japon ancien. Réservez votre soirée pour tout connaître de la musique traditionnelle japonaise !

Ciné : Real - par armel le 26/03/2014 - 20h27

Real, de Kuoshi KurosawaLes films de Kyoshi Kurosawa sont toujours un événement. Le dernier film du réalisateur japonais, sorti ce mercredi 26 mars en France ne fait pas exception. Real raconte l'histoire d'Atsumi, une talentueuse dessinatrice de mangas. Elle se retrouve plongée dans le coma après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Son petit-ami Koichi ne comprend pas cet acte insensé, d'autant qu'ils s'aimaient passionnément. Afin de la ramener dans le réel, il rejoint un programme novateur permettant de pénétrer dans l'inconscient de sa compagne. Mais le système l'envoie-t-il vraiment là où il croit ?

Le site Allociné indique que Kiyoshi Kurosawa est un réalisateur atypique. Ces films sont souvent terrifiants, parfois étranges. Real, comme la plupart de ses films, explore la thématique de la mort ainsi que celle des frontières de notre perception du réel. Lors de l'avant première du film, le film fut d'ailleurs comparé à Inception, de Christopher Nolan, bien que le cinéaste dise ne pas s'en être consciemment inspiré.
À noter que Kiyoshi Kurosawa n'a aucun lien de parenté avec son illustre prédécesseur, le génie du cinéma japonais, Akira Kurosawa.

En Picardie, seule une salle à Amiens a programmé ce film lors de sa sortie. Les Compiègnois devront donc s'y rendre ou bien aller jusqu'à Paris pour le voir.

Pour en savoir plus : allocine.fr

20 collégiens japonais à Compiègne - par armel le 25/03/2014 - 22h11

2014-03-24-collegiens.jpgVingt collégiens de la ville jumelle de Shirakawa ont passé quelques jours dans des familles compiégnoises. Ils étaient arrivés samedi 22 mars. Leur départ vers Paris a eu lieu mardi 24 mars 2014. Quelques collégiennes japonaises ou lycéennes françaises ont essuyé une larme au moment du départ. Arrivés le samedi soir, les collégiens de la ville jumelle de Shirakawa ont passé tout le dimanche en famille d'accueil. Le lundi, ils ont été pris en charge par l'association. 

Ils sont d'abord allé au lycée Pierre d'Ailly le matin avec les classes de japonais et l'après-midi au château de Compiègne et la chocolaterie de Lachelle.

En quelques jours, des liens se sont tissés et la découverte s'est faite réciproque. Les relations avec Shirakawa se développent à chacune de ces rencontres. Des petits cadeaux se sont échangés.

Les collégiens doivent passer trois jours dans la Capitale, avec un programme très chargé pour découvrir tous les grands classiques : Louvre, Orsay, Notre-Dame, Montmartre, etc.

TV : Le monde après Fukushima - par armel le 16/03/2014 - 19h52

Vous avez raté la première diffusion du Monde après Fukushima ? Arte vous propose de voir ce documentaire exceptionnel le 18 mars à 9 h 55. Il sera également rediffusé le 2 avril à 1 h 15 du matin. Si ces horaires ne vous conviennent pas, n'hésitez pas à l'enregistrer ou à le regarder en VOD (vidéo à la demande).

Un dosimètre dérisoire aux carrefours ou accroché au cou des enfants, les renvoie sans cesse au monstre invisible et aux particules tueuses qu’ils tentent de circonscrire en disposant des bouteilles d’eau aux fenêtres. Dans la région de Fukushima, la vie ou du moins « l’existence » des habitants continue, en intégrant au quotidien la pollution radioactive. Au-delà du séisme et du tsunami, la catastrophe nucléaire a révélé les lézardes d’un système et sa criminelle arrogance. Et tous se souviennent avec effroi de la série d'erreurs et d’atermoiements qui a scellé leur destin, les politiques préférant « minimiser la situation au lieu de réduire les risques ».

Des familles d’agriculteurs ou de pêcheurs au regard toujours empreint de gravité, s’efforcent désespérément de protéger leurs enfants et poursuivent malgré tout leur activité, encadrée par des outils de contrôle. Attachés à leur terre, ils disent leur haine du nucléaire, cette hydre produite par l’homme, que la propagande leur a vendu comme un fleuron de la sécurité industrielle. Une mise en abyme du monde futur, à travers des témoignages bouleversants de vies fracassées, comme celui de cette mère qui a demandé à ses filles de ne pas avoir d’enfants puisque les victimes sont encore à naître...

Pour en savoir plus : le site web d'Arte

Information pour l'accueil des collégiens - par armel le 11/03/2014 - 23h05

Une soirée d'information est organisée ce jeudi 13 mars pour les familles d'accueil des collégiens japonais. Vingt collégiens de la ville jumelle de Shirakawa arriveront le 22 mars prochain. Ils seront accueillis par des familles de Compiègne et des environs jusqu'au mardi matin. Des lycéens de Pierre d'Ailly qui étudient le japonais et des membres de l'association auront cette chance de les recevoir et de vivre ce temps fort avec eux.

Les familles d'accueil ont été averties. Cette soirée leur est réservée afin qu'elles aient toutes les informations utiles pour accueillir au mieux les jeunes Japonais. Le rendez-vous est fixé à 20 h, dans l'une des salles annexes de la mairie de Compiègne, rue de la Surveillance.

Vacances scolaires : pause des activités - par armel le 23/02/2014 - 18h58

Vacances scolaires obligent, les activités s'arrêtent. Pendant deux semaines, les animateurs des activités du jeudi soir font une pause bien méritée. Reprise des rencontres du jeudi soir le 13 mars, avec une soirée événement pour laquelle nous vous concoctons une thématique surprise. Alors restez connectés !

Guimet : La couleur dans l'estampe japonaise - par armel le 15/02/2014 - 14h24

Vue en perspective de Nakanochô - Musée GuimetLe musée Guimet, à Paris, propose jusqu'au 10 mars 2014 une exposition sur la couleur dans l'estampe japonaise. Le musée national des arts asiatiques consacre régulièrement des expositions explorant son exceptionnel fonds d’estampes japonaises riche de 11 000 œuvres. À travers chacune d’entre elles, Hélène Bayou, conservateur en chef, chargée des collections japonaises, explore un aspect particulier de ce remarquable ensemble que cela soit sous l’angle monographique, technique, thématiques ou historique.

Le thème de l’exposition du début de l’année explore la thématique de l’apparition de la couleur dans l’estampe et en décline les évolutions techniques. La rotation d’été sera monographique. Elle abordera l’œuvre de Suzuki Harunobu (vers 1725-1770), célèbre artiste de l’ukiyo-e et maitre incontesté de la couleur et des « estampes de brocart ».

Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h. Profitez des vacances scolaires pour aller visiter cette superbe exposition !

► Pour en savoir plus : le site du musée Guimet

DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 9 pages suivantesSuivantFin

Espace privé

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 321 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
212 Abonnés
Recherche



Sondage
Êtes-vous déjà allé au Japon ?
 
1 fois
2 fois
3 fois ou plus
Jamais mais j'en rêve
Jamais et pas envie
Jamais
Résultats
^ Haut ^