Activités / 活動の予定
Cours en ligne / 授業

Fermer 2014-2015 : Avancé

Fermer 2014-2015 : Conférences

Fermer 2014-2015 : Débutant

Fermer 2015-2016 : Débutant

Contact / 問い合わせ
Pour envoyer un message à l'association, il suffit de cliquer ici, puis de compléter le formulaire.


Avec Chrome, vous ne voyez pas le contenu de la rubrique « Activités » ? Cliquez pour accéder au calendrier de l'association


Compiègne-Shirakawa sur Facebook Compiègne-Shirakawa sur Twitter Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter !

Visites / アクセス数

   visiteurs

   visiteur en ligne

Actualité / ニュース

C'est bon le Japon ! - par armel le 17/06/2016 - 22h15

C’est Bon le Japon ! en est à sa troisième édition. C'est le salon de l'art culinaire japonais. Il se tient du 24 au 26 juin 2016 à Paris.

Il est ouvert le vendredi de 13 h à 20 h 30, le samedi de 10 h 30 à 20 h 30 et le dimanche de 10 h 30 à 17 h.

La dernière entrée se fait 30 minutes avant l’heure de fermeture.

Adresse :
Le Marais / Halles des Blancs-Manteaux
48, rue Vieille du Temple - 75004 PARIS
Métro Saint Paul, ligne 1 

Pour en savoir plus :
cestbonlejapon.com

Ciné : Belladonna - par armel le 15/06/2016 - 23h25

Ce mercredi 15 juin est sorti au cinéma, la version restaurée du film d'animation japonais de 1973, Belladonna. Jeanne, abusée par le seigneur de son village, pactise avec le diable dans l'espoir d'obtenir vengeance. Métamorphosée par cette alliance, elle se réfugie dans une étrange vallée, la Belladonna…

Après 43 ans, le chef d'oeuvre de l'animation japonaise enfin sur grand écran en version restaurée 4K.

Seules 17 salles le diffusent à sa sortie, malgré d'excellentes critiques. Attention, ce film est interdit aux moins de 12 ans.

► Pour en savoir plus : Allociné



Activités de juin - par armel le 05/06/2016 - 20h45

Avec le mois de juin arrivent les dernières séances de l'année avant la trêve estivale. Dès le mardi 7 juin, venez participer aux dernières parties de go, que vous soyez expert ou débutant. Le jeudi 9 juin, une soirée exceptionnelle vous attend. Plus d'info d'ici 24 h.

Les deux derniers cours de japonais se tiendront à la suite, le jeudi 16 juin pour le cours de japonais débutant et le jeudi 23 juin pour le cours avancé.

L'année se terminera en beauté par une soirée dans un restaurant de Compiègne où tous les membres de l'association qui le souhaitent seront conviés.

Pour en savoir plus, consultez l'agenda en ligne, qui sera mis à jour au fur et à mesure.

Découvrez la calligraphie ! - par armel le 29/05/2016 - 11h15

L'association Compiègne-Shirakawa propose un atelier exceptionnel de découverte de la calligraphie japonaise. Vous souhaitez découvrir cet art traditionnel séculaire ? Rien de plus simple, Participez à l'atelier organisé par l'association Compiègne-Shirakawa le samedi 4 juin à la maison de l'Europe de Compiègne. Plusieurs expertes japonaises de la calligraphie vous partageront leurs techniques et vous apprendront à écrire au pinceau et à l'encre de Chine vos premiers caractères japonais.

L'atelier est gratuit et ouvert à tous. Le matériel est fourni par l'association. Un thé vert japonais sera offert à tous les participants. Vous pouvez bien sûr apporter quelques petits gâteaux à partager pour accompagner le thé.

► Atelier calligraphie
Samedi 4 juin de 14 h à 16 h
Maison de l'Europe
61 rue Saint-Lazare, à Compiègne

L'estampe japonaise à Gravelines - par armel le 23/05/2016 - 21h14

Expo Les Derniers Feux de l'estampe japonaise, à GravelinesDerniers jours pour profiter de l'exposition Les Derniers Feux de l'estampe japonaise. Jusqu'au 5 juin 2016, le musée de Gravelines, dans le département du Nord présente des gravures de la fin de l’époque d’Edo. On y découvre la dernière génération des artistes de la gravure japonaise Ukiyo-e : Kunisada, Kuniyoshi, Hiroshige, Chikanobu et Yoshitoshi.

Avec l’ouverture des ports à l’Occident, en 1854 le Japon des derniers samouraïs bascule dans le monde moderne. Découvrez des personnages aux postures outrées, des paysages mélancoliques, dans un graphisme coloré célébrant à la fois la maîtrise de la ligne, le goût de l’ornement et de la couleur. Des images qui annoncent l’esprit manga du graphisme nippon actuel.

Les œuvres sont présentées par grands genres, les courtisanes du quartier des plaisirs, les acteurs grimaçant du théâtre Kabuki, les paysages de la route du Tokaido... Le point de départ de l’exposition est la redécouverte d’un fonds d’estampes japonaises appartenant à la Bibliothèque de Boulogne-sur-Mer, partiellement inédit, c’est-à-dire constitué d’estampes parfois non dentifiées, ou jamais exposées. Le fonds Joly, issu d’une donation, examiné à l’occasion de recherches sur l’estampe japonaise faites par le musée de Gravelines s’est avéré particulièrement intéressant, car tout à fait représentatif de cette époque charnière, entre le Japon traditionnel et l’époque moderne de l’ère Meiji.

Les fonds anciens des bibliothèques recèlent des trésors insoupçonnés. L’exposition dévoile également d’étonnantes gravures sur papier crépon, hautes en couleurs, issues des collections de la Bibliothèque municipale de Valenciennes. Les musées de la Région complètent cet ensemble, avec des estampes du Musée des Beaux-Arts de Calais, du Musée de l’Hôtel Sandelin de St Omer et du Musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines. Ces gravures japonaises sont le reflet de cet univers surprenant qui voit simultanément la disparition des samouraïs et l’arrivée des machines à vapeur. La période des derniers feux de l’estampe japonaise considérée par les critiques d’art du début du XXe siècle comme décadente, fait l’objet aujourd’hui d’un intérêt renouvelé. Ces images bien que perpétuant un art traditionnel apparaissent singulières, convulsives et d’une saisissante modernité, elles annoncent l’esprit manga du graphisme nippon actuel.

En parallèle, une exposition intitulée Les Caprices d'Hokusaï, La Manga, met en avant le célèbre recueil d’images réalisées par le Maître et édité à partir de 1814 en plusieurs volumes. Jusqu'au 18 septembre 2016.

En savoir plus sur le site du musée de Gravelines

Le nouveau Ghibli bientôt à l'écran - par Sensei le 22/05/2016 - 17h15

La Tortue RougeLa Tortue rouge est le nouveau film du Studio Ghibli. À travers l'histoire d'un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d'oiseaux, il raconte les grandes étapes de la vie d'un être humain.

Ce film est réalisé par le Néerlandais Michaël Dudok de Wit. Il s'agit de son premier long métrage. Le réalisateur a principalement travaillé avec Isao Takahata et Toshio Suzuki. C'est la première fois que le studio Ghibli coproduit un film à l'international, associant notamment la France.

Le film était en sélection officielle à la 69e édition du Festival de Cannes dans la catégorie « Un Certain Regard ». Il a remporté le Prix Spécial. Il fera en juin l’ouverture du Festival du film d’animation d’Annecy 2016.

Lors de ses vœux pour le nouvel an, le site officiel du studio Ghibli a précisé que le film serait sa principale actualité pour 2016. Le film sera à l'affiche en France dès le 29 juin alors que sa sortie japonaise n'est planifiée que le 17 septembre 2016.

► En savoir plus avec Buta-Connection
►En savoir encore plus avec Allociné

Dix sites à voir, slon GEO - par armel le 15/05/2016 - 19h13

Le magazine GEO vous propose dans son numéro du mois de mai de découvrir des lieux magiques à découvrir au centre du Japon. Loin du bouillonnement de Tokyo et Kyoto, se trouve le paisible département de Gifu. Situé au creux des montagnes, sur l'île principale d'Honshu, il se targue d'être au centre du pays. Dans cette préfecture de deux millions d'habitants, nombreux sont les artisans qui perpétuent leurs savoir-faire et leurs traditions. Concentré "made in GEO" des expériences à vivre au cœur de l'archipel nippon.

C'est dans ce département que se trouve le village de Shirakawa-Go, qui porte presque le même nom que notre ville jumelle de Shirakawa-Shi. Shirakawa-Go a le privilège d'être classé au patrimoine mondial de l'Unesco du fait de son caractère exceptionnel et de ses maisons en toit de chaume.

En savoir plus sur le site web de GEO

Le Jour des mamans - par armel le 08/05/2016 - 09h33

Deuxième dimanche de mai : bonne fête à toutes les mamans du Japon ! Cette date coïncide d'ailleurs avec la fête des mères dans de nombreux pays, contrairement à la France qui célèbre ses mamans trois semaines plus tard.

Cette commémoration, que l'on l'appelle 母の日 (haha no hi), ce qui signifie "le jour des mamans" remonterait au 6 mars 1931. Ce jour-là, on fêtait l'anniversaire de l'Impératrice Kôjun, la mère de l'Empereur Akihito. Une autre hypothèse évoque une célébration qui aurait été importée par les missionnaires chrétiens vers 1913.

Dans tous les cas, c'est en 1949 qu'il fut décidé de caler la date de la fête des mères sur celle des Etats-Unis, en faisant en même temps une fête nationale.

Au-delà des cadeaux confectionnés par les enfants pour cette journée spéciale, les œillets rouges, symboles de douceur et de pureté, sont souvent offerts. Côté cuisine, deux plats sont traditionnellement associés à cette journée : le tamagoyaki, une sorte d'omelette rectangulaire et le chawanmushi, un flan aux œufs, souvent accompagné de poulet ou de crevettes.


Les activités de mai - par armel le 02/05/2016 - 20h48

Que faire en mai avec l'association Compiègne-Shirakawa ? Facile. Le 3 mai, rendez-vous pour le jeu de go. Antoine étant toujours au Japon, c'est Frédéric qui animera l'activité. Attention : le 5 mai, c'est l'Ascension, donc pas d'activité. Le rendez-vous suivant aura lieu le 12 mai. Au menu, un voyage en images au Japon. Le 19 mai, on se retrouve pour le cours de japonais débutant et le dernier jeudi du mois, 26 mai, ce sera le tour du japonais avancé.

Jour de fête au Japon - par Sensei le 29/04/2016 - 08h16

Ce 29 avril au Japon est chômé. Il s'agit de la fête de l'anniversaire de l'empereur Shôwa (1901 - 1989). Cette fête était devenue une journée de l'écologie, appelée Midori no Hi ou Journée verte, juqu'en 2007. Depuis, cette fête de la verdure est célébrée le 4 mai. La fête du 29 avril est donc entièrement dédiée à la mémoire de l'empereur Shōwa sous le nom de Shōwa no Hi (昭和の日).

Le jour de l'anniversaire de l'Empereur du Japon en exercice est également un jour férié. Actuellement, pour Akihito, il s'agit du 23 décembre. 

Livre : Le Goût du motchi - par armel le 23/04/2016 - 11h04

Aïko Mishima, auteure japonaise, publie aux éditions L'Harmattan le récit Le Goût du motchi. En 1945 à Tokyo sous l’occupation américaine, Ayako, adolescente, erre dans un gigantesque marché noir au milieu d’une foule affamée. Dans un pays dévasté par les bombardements, ruiné par la longue guerre, où il n’y a plus aucun repère, elle essaie de trouver un but à sa vie. Elle veut faire des études et travailler.

Mais ses parents, conservateurs, s’y opposent. Elle étouffe. Elle se rappelle alors de son enfance heureuse avec la bonne Fumi-san, devenue sa confidente.
De petits boulots décevants en rencontres étranges, Ayako devient de plus en plus faible. Elle part donc voir Fumi-san à la campagne, où elle vit maintenant. Quand Ayako mange un motchi confectionné par elle, elle ressent enfin que la guerre est terminée et que la paix est là. Elle reprend des forces et retourne à Tokyo…

Aïko Mishima, l'auteure, est née à Tokyo en 1928. Cinquième d’une fratrie de sept enfants et de santé fragile, sa mère la confie aux soins de leur bonne. Elle rentre à l’Université de jeunes filles de Tokyo et devient professeur de japonais. Elle arrive en France en 1958, étudie le français et la littérature française à la Sorbonne ; puis elle travaille à Paris pendant 32 ans pour une société japonaise. À la retraite, elle commence à écrire.

L'ouvrage a été écrit avec la collaboration de Fabienne Toubin. Il est vendu au prix de 12 euros, en librairie ou sur commande directement auprès de l'Harmattan.

« En automne 1945, Ayako, 17 ans, suivait son vieux père Shunsuké à travers le marché noir. Il portait un pantalon de golf et un cardigan anglais usés. Le soleil d’automne chauffait très fort chaque cheveu d’Ayako et lui brûlait le front. Elle avait très soif et tout l’agaçait.
Sur une natte de paille mise à même le sol étaient déposés bougies, ampoules, machines à cuire le pain, couteaux... Des tenues de camouflage en provenance de l’armée d’occupation étaient suspendues à une barre et cachaient le visage du marchand. La couleur kaki était prédominante : gamelles, gourdes, casques, guêtres et une grande quantité de gants militaires attachés. Des objets de l’armée vaincue et de l’armée gagnante étaient là, étalés tous ensemble.
Dans sa tête, le souvenir des bombardements aériens n’était pas encore effacé... « huuuuu... » Le bruit des bombes larguées qu’elle entendait dans l’abri ; des bombes sur le point de tomber sur sa tête. Cet instant de panique ! L’explosion, heureusement, était loin. Mais sans un instant de répit, un autre « huuuu... » se faisait entendre. L’explosion était plus près. Puis une troisième, une quatrième... À chaque attaque, c’était de plus en plus proche. Quelle peur ! La peur semblait lui coller au corps.
[…]
Quand Ayako porta à la bouche le motchi à peine trempé dans la sauce de soja, parfumée au gingembre, et qu’elle sentit sa solidité sous les dents, une émotion violente l’envahit. Le goût légèrement sucré du motchi se répandit doucement dans sa bouche lui apportant une sensation de bonheur qu’elle avait oubliée.
À l’époque où elle et ses compatriotes survivaient en se nourrissant de bouillie de riz et de pain de maïs, qui aurait imaginé qu’un tel bonheur pouvait exister ? »

► Pour en savoir plus : Le Goût du Motchi, sur le site de L'Harmattan

Prochaines activités - par armel le 09/04/2016 - 12h51

Les vacances ne durent pas toute la vie. Vos activités préférées reprendront avec les vacances scolaires, dès le mardi 19 avril avec une séance de jeu de go. De l'expert au débutant, venez partager cette passion pour un des jeux de stratégie les plus populaires de toute l'Asie. Indémodable ! Le 21 avril, ce sera le tour du cours de japonais avancé. Pour ceux qui disposent déjà de quelques bases du japonais, voire plus. Le mois d'avril se terminera avec l'atelier origami qui se tiendra le jeudi 28 avril.

McDo Japon recrute en Anime - par armel le 02/04/2016 - 12h26

McDonald's Japon cherche à attirer de nouveaux salariés. Pour cela, il a réalisé un Anime, en faisant appel au Studio Colorido.

Suivez le premier jour dans le restaurant de Sumire Hibino, aidée par sa sempai Ikumi Hoshino. Les voix de ces personnages sont celles de Yui Yokoyama et Rin Okabe, deux idoles du groupe AKB48.

マクドナルドではじめてバイトをする大学生すみれ。たくさんの人に囲まれながら、まい­にち少しずつ仕事を覚えて、成長していきます。主人公すみれの声は声優初挑戦となるA­KB48 Team 8 の岡部麟さん。そして、星野先輩役にはAKB48グループ総監督の横山由依さんをむか­えました。いま最も注目されるアニメ制作会社であるスタジオコロリドが、実際の店舗取­材を元に、活気あふれるマクドナルドの姿を描きだしています。

マクドナルドでは、アルバイトを募集しています。すみれのように、あなたもクルーにな­ってみませんか。あなたにピッタリの働き方が、そこには、きっとあります。

Une violoniste japonaise à Vieux-Moulin - par armel le 30/03/2016 - 21h48

Tomoko Mayeda, violoniste japonaise de renommée internationale sera en concert à Vieux-Moulin, près de Compiègne, le 6 avril prochain à 20 h 30. Elle interprétera la fantaisie n° 1 en si majeur de Télémann ainsi que la sonate n° 1 en sol mineur et la partita n° 2 en sol mineur de Bach.

Tomoko Mayeda est née à Kamakura, au Japon. Elle a commencé à jouer du violon dès l'âge de 3 ans. Elle a étudié la musique à l'université Toko-Gakuan et est également diplômée de l'académie de Musique Robert-Schumann à Düsseldorf.

Le billet est à 20 euros et à 10 euros pour les étudiants ou les demandeurs d'emploi. Les bénéfices sont reversés à l'association Points-Cœur.

► Concert de Tomoko Mayeda
Mercredi 6 avril 2016 à 20 h 30
40 rue Eugénie, Vieux-Moulin

Réservation obligatoire au 06 50 70 41 65 ou alexisdupuy@gmail.com



Ciné : Le Cœur régulier - par armel le 26/03/2016 - 16h40

Le Cœur régulier, à l'affiche à CompiègneUne fois n'est pas coutume, nous ne vous parlons pas d'un film japonais mais d'un film franco-belgo-canadien. Le Cœur régulier sort dans les salles mercredi 30 mars 2016. Il raconte l'histoire d'Alice. Trop longtemps séparée de son frère, Alice se rend sur ses traces au Japon, dans un village hors du temps, au pied des falaises. Ici, Nathan avait retrouvé l'apaisement auprès d'un certain Daïsuke. C'est au tour d'Alice de se rapprocher du vieil homme, et de ses hôtes. Dans une atmosphère toute japonaise, elle se remet à écouter son cœur…

Le Cœur régulier est le second long-métrage de la réalisatrice belge Vanja D'Alcantara après Beyond the Steppes, tourné en 2010. Cette fois, la cinéaste a décidé de poser sa caméra au Japon : « La préparation du film m'a permis d'aller souvent là-bas, de mieux connaître la mentalité japonaise. Sans ces séjours, il est probable que je serais restée à la surface, alors que, là, je n'avais plus à me poser la question de savoir comment j'allais présenter le pays. J’ai arpenté le pays pour m’éloigner de plus en plus de la civilisation, pour finalement trouver ces îles Oki en pleine Mer du Japon, où j’ai découvert les spectaculaires 'Red Cliffs', falaises vertigineuses aux couleurs volcaniques. La magie des lieux s’est révélée avec force et évidence, comme s’ils avaient été conçus pour accueillir notre histoire », révèle Vanja.

Le village hors du temps dont parle le synopsis du film se nomme Tojinbo. En effet, cet endroit du Japon est connu pour ses hautes falaises et ses paysages somptueux. Mais ces précipices sont également tristement célèbres pour être le théâtre de nombreux suicides de personnes venant se jeter du haut de ces ravins. Toutefois, un homme veille et tente d'empêcher ces suicides en parlant et en écoutant les âmes en peine. Il se nomme Yukio Shige, policier à la retraite. C'est de cet homme qu'est inspiré Daisuke, interprété dans Le Cœur régulier par Jun Kunimura. La réalisatrice Vanja D'Alcantara a d'ailleurs rencontré le vrai Shige pour les besoins du film : « La rencontre avec le vrai Yukio Shige a d’ailleurs été très inspirante pour concevoir le personnage, car, contre toute attente, c’est un homme plutôt rustre. Rien à voir avec l’image du moine bouddhiste que l’on pourrait se faire. Au contraire, c’est un type pragmatique qui fait ce qu’il a à faire, par utilité et par devoir », raconte la cinéaste.

Ce film est programmé par le cinéma Le Majestic, à Compiègne dès le 30 mars. Courez-y ! Et profitez aussi de l'excellent film de Naomi Kawase, Les Délices de Tokyo, encensé par la critique et toujours à l'affiche à Compiègne en ce week-end pascal et les jours suivants.

Le site Allociné
Le site du Majestic

Annulation de la visite des collégiens - par armel le 25/03/2016 - 23h07

L'association Compiègne-Shirakawa aurait dû accueillir ce week-end pascal une délégation de collégiens de notre ville jumelle. En raison des événements du 13 novembre 2015 en France, la Mairie de Shirakawa a décidé de reporter puis finalement d'annuler le voyage.

Rendez-vous est pris pour 2017, à moins qu'une délégation compiégnoise n'ait l'occasion de se rendre au Japon d'ici là...

TV : Japon : dans le secret des sumos - par armel le 20/03/2016 - 16h20

Les documentaires sur le Japon se succèdent sur Arte. Ce lundi 21 mars, à 16 h 05, la chaîne propose un reportage dans le monde des sumos, sous un angle particulier : celui du rapport à la médecine.

Auprès des sumos, la médecine tient une place ambivalente. Si, dès le plus jeune âge, les lutteurs doivent apprendre à supporter la douleur, peu de soignants arrivent à gagner la confiance de ces sportifs de haut niveau. Autorisé à pénétrer dans le quotidien d'une heya (écurie de sumo), Bernard fait la connaissance d'Inui Tomoyuki. Grâce à son savoir-faire en médecine chinoise et en ostéopathie, cet homme au parcours atypique apporte aux sumos un suivi sur mesure.

Ce documentaire de 2015 est d'une durée de 26 minutes. Il fait partir d'une série appelée « Médecines d'ailleurs ». Du Canada au Malawi en passant par l'Islande, le médecin urgentiste Bernard Fontanille reprend son tour du monde des soins traditionnels.

Dans la même série, le 1er avril à 11 h 05, vous pourrez voir un documentaire sur les centenaires d'Okinawa.

Pour en savoir plus : Arte Futur


Planète Japon - par armel le 19/03/2016 - 11h21

Vous vous intéressez aux manga et à la culture japonaise ? Le numéro 34 de Planète Japon est en kiosque depuis la fin février. Un numéro 34 riche en rencontres et en découvertes ! Amélie Nothomb a bien voulu recevoir le magazine pour évoquer son Japon, une interview passionnante.

Il est considéré comme le plus grand forgeron de l'Histoire du Japon, réputé pour ses sabres d'exception : aujourd'hui encore Masamune fait autorité, entre légende et réalité. Visitez l'atelier de son héritier, 24ème génération.

Planète Japon poursuit son exploration des cafés insolites de Tôkyô : 5 nouveaux lieux thématiques hauts en couleurs ! Mais aussi un peu de glisse avec un Yuki Matsuri, un reportage sur le kotatsu n'a pas dit son dernier mot : il se renouvelle pour mieux coller à une cible rajeunie.

Enfin, serez-vous sensibles au design des netsuke ? Rendez-vous avec un expert français, recommandé par la famille impériale !

Et pour finir : les rubriques Mode, Pause Lecture, Top Manga, Japanime, Drama Session, Planète Japon en France, Image et son, News, Caisse à disques... 4,50 euros en kiosque.

TV : Hatsune Miku, star virtuelle - par armel le 17/03/2016 - 19h44

Arte présente dans Tracks Hatsune Miku, première star de synthèse de la J-pop entièrement virtuelle. Le Japon a en effet sa pop star entièrement virtuelle ! Elle ressemble à un personnage de manga, sa voix est produite à l'aide d'un logiciel de synthèse vocale et son hologramme se produit sur scène devant des dizaines de milliers de personnes.

Elle a à son répertoire plus de 10 000 chansons. Et vous, serez-vous fan ?

Cette émission est diffusée une première fois le samedi 19 mars à 23 h 15. Une seconde diffusion est programmée le samedi suivant, 26 mars, à 1 h 45 du matin.

Un mois au Japon - par armel le 13/03/2016 - 13h20

Une fois n'est pas coutume, nous vous invitons à découvrir une vidéo de vacances au Japon. Le site spécialisé sur le Japon DozoDomo a diffusé récemment sur son site un film d'une heure vingt réalisé par Xavier Porte, architecte de profession. Réalisant son rêve avec trois autres amis architectes durant Octobre 2015, il a parcouru le Japon tout en immortalisant son séjour en vidéo. Si vous avez vous aussi découvert le Japon un jour, on ne peut que se rappeler à ses propres souvenirs en découvrant ces images simples mais pleines de poésie et de ce parfum unique de Japon. Ce film est une occasion de se rappeler pourquoi on aime tant ce pays et nos premiers contacts avec sa culture, comme l'écrit justement DozoDomo.

On découvre avec bonheur le Japon à travers les yeux de ce petit groupe comme si on y était et surtout on s'attarde sur l'architecture japonaise, reconnue à travers le monde entier pour son grand écart permanent entre sa modernité et son héritage culturel.

Voir ce film sur le site de DozoDomo



DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 10 pages suivantesSuivantFin

Espace privé

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 371 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Recherche



Sondage
Êtes-vous déjà allé au Japon ?
 
1 fois
2 fois
3 fois ou plus
Jamais mais j'en rêve
Jamais et pas envie
Jamais
Résultats
^ Haut ^